Musiques Actuelles : dernier épisode !

PrsMACe mardi 6 octobre Les élèves des classes de TASSP et TCOM ont bénéficié d’un atelier musical au CDI dans le cadre du projet Musiques actuelles entamé avant le confinement.

MA01Cette activité, menée dans le cadre des cours des enseignantes I. Racine et S. Benincasa, s’inscrit dans le prolongement du projet inauguré l’année scolaire dernière : chaque classe avait participé à un atelier de 4 heures autour des musiques actuelles au CDI animé par José Shungu, chanteur, et de Lucie Mathey, coordonatrice et organisatrice du dispositif académique au sein des Jeunesses Musicales de France. Lors de ces ateliers, les élèves avaient écrit des textes de chansons engagés (pour la préservation de la planète, contre les discriminations et l’homophobie, pour l’égalité filles garçons ou la défense des animaux…).

ChansonMA02Ce jour, il s’agissait donc de mettre en rythme et en mu-sique ces textes grâce au concours de Claudio Ibarra, mu-sicien professionnel venu animer cet après-midi, membre avec José du groupe bisontin Green Shop.

Dans un premier temps, Claudio a présenté ses outils et instruments de musique (table de mixage, loopeur, contrebasse et basse) et proposé quelques démonstrations de sons et rythmiques de divers styles (jazz, folk, classique, métal, funk, rock…).

MA03Ensuite il a proposé aux élèves plusieurs pistes musicales préenregistrées afin qu’ils posent leurs textes dessus. Avant les enregistrements, chaque groupe a travaillé sur la répartition des strophes, le phrasé et le rythme à adopter et adapter sur les conseils de nos deux intervenants.

AMLe port du masque a rendu ardu l’exercice d’enregistre-ment au micro, obligeant à perfectionner prononciation et volume vocal... 6 mor-ceaux ont ainsi pu être enregistrés en TASSP et 5 autres en TCOM. Nous attendons impatiemment le retour de ces enregistrements qui doivent maintenant être rééquilibrés.

L’atelier s’est terminé par un beau cadeau : Claudia Ibarra, d’origine chilienne, a joué pour les élèves deux morceaux de musique d’inspiration latino, accompagné de sa contrebasse : un bonheur !!!

 
  • DMA01
  • DMA02
  • DMA03
  • DMA04
  • DMA05
  • DMA06
  • DMA07
  • DMA08
  • DMA09
  • DMA10
  • DMA11
  • DMA12

Le Lycée Pontarcher en quelques mots

pourquoiLe lycée professionnel Pontarcher est un établissement d'enseignement professionnel dans les métiers de l'hôtellerie et des services. Il compte environ 500 élèves, originaires de toute la Haute-Saône et des départements limitrophes. Ouvert en 1972, l'établissement est situé à l'est de la ville de Vesoul, et bénéficie d'un environnement aéré et agréable.

Bien identifié dans le département pour sa carte de formation, le lycée s'affirme entre son passé et ses ambitieux projets. La construction, par la Région, d'un pôle hôtelier spacieux, moderne et fonctionnel, s'inscrit dans la continuité des aménagements.

Pourquoi Pontarcher ? L'origine du mot remonte au XIIème siècle. A cette époque, il y avait à proximité un moulin à côté d'un pont avec des arches... Pont avec des arches... Pontarcher.