Un défi Manga animé !

Ce mardi 3 avril, une soixantaine d’élèves issus de 6 établissements du secteur se sont rencontrés et opposés par équipes pour gagner des lots en répondant à des questions en lien avec la lecture de mangas.

DefiManga

CettLauree année, le défi s’est tenu au Lycée Professionnel Luxembourg, où Laure Géral, la documentaliste nous a accueillis en tenue japonaise ! Trois collèges (Noidans, Saint-Loup sur Semouse et Fougerolles) et trois lycées (Belin, Luxembourg et Pontarcher) s’étaient mobilisés pour la circonstance. Tous les élèves avaient au préalable lu les 5 mangas de la sélection Shonen du prix Manga Sensei, condition indispensable pour pouvoir répondre à toutes les questions posées lors du défi qui s’est tenu en trois manches.

11 élèves du club Manga du lycée ont participé à ce temps fort

MangaManche1 01Après avoir constitué les équipes composées d’un élève de chaque établissement, et après leur choix de noms qui permet aux élèves d’interagir et de se découvrir, la première manche s’est déroulée à l’amphithéâtre. Les dix équipes devaient répondre à des questions vidéo projetées par des flash-codes scannés et traités immédiatement grâce à l’appli-cation Plickers. Un moyen de voir les résultats s’afficher en temps réels et de faire monter la pression !!!

Rencontre avec l'éditeur Raphaël Baud

BAUD02Vendredi 12 janvier de 10h à 12h, les élèves de TBPR2 ont reçu au CDI l’éditeur Raphaël Baud pour découvrir avec lui le monde de l’édition.

Dans le cadre du dispositif régional d’Echappée Littéraire, cette étape s’inscrit dans la continuité du projet de la classe, consistant à découvrir le circuit du livre.

Echappée littéraire : Rencontre avec Jennifer Murzeau (2)

Ce mardi 19 décembre, 70 personnes ont été réunies pour un moment littéraire autour du roman La Désobéissante, de Jennifer Murzeau, l’un des 8 livres proposés par la Région Bourgogne Franche-Comté, pour le dispositif d’Echappée Littéraire auquel participent 3 lycées vésuliens.

ELGroupeAuteur

Auditoire

  Murzeau1En début de rencontre, des élèves de chaque établissement ont pris la parole pour présenter la manière dont ils ont travaillé sur le roman avant la rencontre. Au lycée Luxembourg, les élèves ont notamment réalisé des nuages de mots thématiques et des illustrations en lien avec le roman. Les élèves de seconde des Haberges, inscrits en option « Littérature et société » ont lu des travaux d’écriture particulièrement brillants (dialogues inventés entre les personnages Bulle et Ernest, entretien de recrutementCassandre de Bulle…).

En ce qui concerne les élèves du Lycée Pontarcher, en classe de Terminale Bac Pro Hôtellerie TBPR2 : Cassandre et Patrice ont pris la parole pour présenter leur formation, leur implication dans l’Echappée Littéraire, leur étude approfondie du roman et les liens réalisés avec leurs spécialités de service et de cuisine (voir leur présentation écrite ici). Ces élèves ont en particulier présenté des menus fictifs inventés en cuisine et des cocktails futuristes imaginés en service consultables ici !)

Moment fort de rencontre littéraire avec Cécile Coulon

[Article écrit avec Solène et Maéva]

Jeudi 16 novembre, les élèves de Terminale Commerce ont eu le plaisir d’accueillir Cécile Coulon, jeune auteure de 27 ans, venue à leur rencontre dans le cadre des Petites Fugues organisées par le Centre Régional du Livre.Photo1Bis

Ccile05Tout d’abord, Louis et Lucie, les élèves animateurs de la rencontre, ont présenté la classe à Cécile Coulon et la manière dont ses livres et son écriture ont été étudiés avant son arrivée, depuis le début de l’année, en cours et au CDI. En parallèle, chaque élève a lu un des cinq romans étudiés (Méfiez-vous des enfants sages, Le Roi n’a pas sommeil, Le rire du grand blessé, Le cœur du pélican, Trois saisons d’orage), ce qui a pu nourrir l’échange. Mélissa a pris des photos et Maéva a pris des notes pour rédiger cet article.Lecture

Ensuite 6 élèves ont lu leurs textes : des portraits de l’auteure rédigés suivant le modèle d’un inventaire à la Prévert, écrivain particulièrement apprécié par Cécile Coulon. Cette dernière a été très touchée : avec un sourire, elle a même dit avoir appris des choses sur elle ! Ces textes lui ont été offerts ou lui seront envoyés, à sa demande, car c’est la première fois qu’autant d’élèves s’adressaient ainsi à elle.

Lancement de l’Echappée Littéraire

AfficheESSAIELLa classe de TBPR2 se lance dans un défi cette année : participer à un projet académique autour de la lecture proposé par la Région Bourgogne Franche-Comté !

Patrice, Kevin et Florian nous présentent ce dispositif :

« Ce projet va durer un an et concerne la lecture de 4 romans et de 4 bandes dessinées. Nous avons déjà travaillé plusieurs heures à découvrir les différents ouvrages : on a analysé leurs titres, observé la composition des premières et quatrièmes de couverture, on s’est intéressé aux auteurs et maisons d’éditions. On a constaté que tous ces ouvrages sont récents (2017).

Publiés !

LivreCAPLe projet « Mix & Co », dispositif de prévention des discriminations proposé par le Réseau d’Information Jeunesse, a débouché sur la publication d’un ouvrage regroupant des comic strips d’élèves ayant participé au projet. Des planches des élèves du lycée impliqués dans le projet s’y trouvent : vous pouvez venir consulter l’ouvrage au CDI !

Chaque élève de 1CAP en a reçu un exemplaire !

Voir les articles précédents sur ce projet :

 

Le Lycée Pontarcher en quelques mots

pourquoiLe lycée professionnel Pontarcher est un établissement d'enseignement professionnel dans les métiers de l'hôtellerie et des services. Il compte environ 500 élèves, originaires de toute la Haute-Saône et des départements limitrophes. Ouvert en 1972, l'établissement est situé à l'est de la ville de Vesoul, et bénéficie d'un environnement aéré et agréable.

Bien identifié dans le département pour sa carte de formation, le lycée s'affirme entre son passé et ses ambitieux projets. La construction, par la Région, d'un pôle hôtelier spacieux, moderne et fonctionnel, s'inscrit dans la continuité des aménagements.

Pourquoi Pontarcher ? L'origine du mot remonte au XIIème siècle. A cette époque, il y avait à proximité un moulin à côté d'un pont avec des arches... Pont avec des arches... Pontarcher.