Atelier typographie en CAP

Ce vendredi 4 et lundi 7 juin, les élèves de première année de CAP participent à un atelier typographie et gravure au CDI, animé par Elise CALAME et Steve SEILER d’Affiche Moilkan. Cet atelier est l’aboutissement d’un projet annuel transdisciplinaire, conçu par leur enseignante d’Arts appliqués, S. PECCOLO, secondée par ses collègues de Français, de Cuisine et de documentation. Un projet annuel à cheval sur plusieurs disciplines Dans le courant de l’année, en co-intervention, Emilie POULOT a étudier des contes traditionnels avec les élèves de la classe qui, avec leur professeur JF. CHEVIRON et la documentaliste AM. DUPRE, ont ensuite rédigé des menus inspirés de l’univers de ces contes (Cendrillon, Hansel et Gretel, Peter Pan…). L’occasion de travailler à la fois sur le vocabulaire, mais aussi sur des recettes et ingrédients, pour une éventuelle réalisation culinaire ultérieure. En arts appliqués, il s’est ensuite agit de travailler sur des illustrations possibles de ces menus et d’en préparer des compositions sur calque avant l’arrivée des intervenants. Ce vendredi 4 juin, le CDI s’est transformé en atelier créatif où les élèves se sont consacrés à la réalisation des œuvres finales attendues : des affiches de ces menus en typographie traditionnelle, illustrées de linogravure sur des formats raisin. Un atelier gravure Elise a présenté la technique, les étapes et les outils pour réaliser les gravures sur lino. Les élèves se sont lancés avec enthousiasme, concentration et persévérance dans cette activité minutieuse, impliquant patience et prudence, les gants étant nécessaires pour se protéger de la morsure des gouges. Les essais d’encrage (rouge) ont été de toute beauté ! Un atelier typographique En parallèle, Steve animait l’atelier typographie. Les élèves, par binôme, devant réaliser leurs menus avec les lettes de la casse parisienne dont le principe a du être expliqué (écriture en miroir inversé). Une gymnastique intellectuelle pas facile, mais réussie avec succès ! Les menus ont été un peu écourtés pour pouvoir être imprimés sous la presse, comme celle utilisée par Gutenberg, inventeur de l’imprimerie au 15ème siècle. Ces menus ont commencé à être imprimés par les élèves en gris bleuté. Lundi 7 juin, ces ateliers se poursuivront et donneront naissance à une dizaine d’affiches -menus qui seront exposées à la prochaine rentrée ! Une expérience riche et extraordinaire, comme l’a souligné Alexandre, ravi de cette activité qui change des cours habituels. Mathis, comme plusieurs autres élèves issus du collège J. Brel, a pu perfectionner une pratique artistique déjà découverte dans cet établissement et en a profité pour interroger Steve sur son parcours de formation professionnelle. Plusieurs élèves comme Nazalati, arrivée depuis peu en France, ont pu exprimer leur fibre artistique lors de cette journée bien animée !

Le Lycée Pontarcher en quelques mots

pourquoiLe lycée professionnel Pontarcher est un établissement d'enseignement professionnel dans les métiers de l'hôtellerie et des services. Il compte environ 500 élèves, originaires de toute la Haute-Saône et des départements limitrophes. Ouvert en 1972, l'établissement est situé à l'est de la ville de Vesoul, et bénéficie d'un environnement aéré et agréable.

Bien identifié dans le département pour sa carte de formation, le lycée s'affirme entre son passé et ses ambitieux projets. La construction, par la Région, d'un pôle hôtelier spacieux, moderne et fonctionnel, s'inscrit dans la continuité des aménagements.

Pourquoi Pontarcher ? L'origine du mot remonte au XIIème siècle. A cette époque, il y avait à proximité un moulin à côté d'un pont avec des arches... Pont avec des arches... Pontarcher.